Un chauffeur du transporteur nordiste VDK jugé pour avoir sérieusement endommagé un pont à Rouen

Partagez
avatar
Jean-pierre
Routier national

Nombre de messages : 897
Localisation : N 50.491371 E 5.856528
Date d'inscription : 13/02/2005

Un chauffeur du transporteur nordiste VDK jugé pour avoir sérieusement endommagé un pont à Rouen

Message par Jean-pierre le Lun 3 Mar - 20:11

Un ancien conducteur de camion-citerne du transporteur nordiste VDK (basé à Brillon, près de Valenciennes) comparaîtra vendredi en correctionnelle à Rouen pour avoir causé un accident rendant impraticable depuis 16 mois un pont majeur de la ville, avec des conséquences économiques notables.

Les faits remontent au 29 octobre 2012, dans la matinée. Au volant de son camion-citerne qui transporte 30.000 litres d'hydrocarbures, Fabrice Andrieu, un chauffeur travaillant pour le transporteur VDK, basé à Brillon près de Valenciennes, s'engage à une vitesse excessive sur le pont Mathilde à Rouen. Son véhicule se couche sur la chaussée puis s'encastre sur un véhicule frigorifique arrivant en sens inverse. La citerne est éventrée laissant échapper les hydrocarbures qui s'enflamment. Dans l'incendie, dégageant une épaisse fumée noire, les deux camions et quelques voitures sont brûlés sur le pont mais aussi en contrebas des caravanes de forains qui participaient à la fête foraine annuelle.

Reportage de France 3 Haute-Normandie.
L'accident, et surtout l'incendie qui a en a résulté, n'a fait aucun mort ni blessé grave mais a sérieusement endommagé le pont Mathilde, un des deux ponts majeurs de Rouen, où passaient auparavant quelque 80.000 véhicules par jour, et interrompu des liaisons importantes de fibre optique. Les travaux sont toujours en cours pour réparer les dégâts. La remise en état du pont va coûter près de 10 millions d'euros, financés par le département de Seine-Maritime. Sa réouverture est prévue en août. Le 20 février une travée métallique d'une longueur de 115 mètres et pesant près de 1.000 tonnes a été enlevée pour être réparée, amputant le pont d'un tiers de sa longueur. Elle doit être replacée en juin.

L'ancien chauffeur, un Normand âgé de 37 ans, encourt jusqu'à cinq ans de prison. Il doit comparaître pour "destruction involontaire du bien d'autrui dû au manquement d'une obligation de sécurité", "mise en danger de la vie d'autrui avec risque immédiat de mort ou d'infirmité" ou encore "conduite d'un véhicule à une vitesse excessive". Après le procès au pénal, un autre aura lieu au civil. Mais les expertises viennent seulement de commencer.

nord-pas-de-calais.fr

Je me pose la question de savoir pourquoi il n'y a que le chauffeur dans le box des accusés Question

Je ne connais qu'une bonne raison pour un chauffeur qui à 30 000 L d'hydrocarbure de faire des excès de vitesse, c'est qu'il soit mit sous pression par son employeur ou par le donneur d'ordre.

Visiblement ce n'est pas venu à l'idée de la justice et une fois encore c'est le lampiste qui va prendre.


_________________
http://routiersympa.forumactif.com/

http://defoulloir.forumactif.com/

http://www.photos-camions.com/
avatar
stephane
Routier régional

Nombre de messages : 442
Age : 48
Localisation : Knirits an der Knader
Date d'inscription : 13/04/2014

Re: Un chauffeur du transporteur nordiste VDK jugé pour avoir sérieusement endommagé un pont à Rouen

Message par stephane le Dim 13 Avr - 17:56

Il faudrait être vraiment complètement inconscient pour dépasser là vitesse limite autorisé avec une citerne de 30 000 litres d'hydrocarbures.

Cette triste affaire montre une fois de plus que seul le chauffeur est inquiété en cas d'accident, c'est toujours lui le coupable et le seul à porter le chapeau.

Je pense que le stricte respect de là limitation de vitesse est encore le meilleur atout du chauffeur, matière dangereuse ou pas, au moins en cas d'accidents rien en pourra être reprocher sur ce plan, de toutes manières aucune marchandises ne vaut qu'ont prennent des risques parfois démesurés.

    La date/heure actuelle est Sam 26 Mai - 14:10