Le transport routier nordiste est-il en train de mourir ? Le cri d’alarme d’un patron

Partagez
avatar
Jean-pierre
Routier national

Nombre de messages : 897
Localisation : N 50.491371 E 5.856528
Date d'inscription : 13/02/2005

Le transport routier nordiste est-il en train de mourir ? Le cri d’alarme d’un patron

Message par Jean-pierre le Lun 3 Mar - 20:19

L’entreprise Atalante, à Marquise, près de Boulogne-sur-Mer, pourrait fermer ses portes cette semaine. Son patron nous explique son pessimisme pour l’avenir du secteur en France en raison de l’arrivée sur le marché français des conducteurs de l’Est, payés 500 euros.

Les transporteurs français réclament le carnet de cabotage depuis 6 ans mais en vain. Il permettrait de mieux contrôler les chauffeurs.
Imprimer- A +

Il a beau être patron d’Atalante, Pascal Debruyne est aussi syndicaliste. Il a même été président du syndicat OTRE (Organisation des transporteurs routiers européens) dans le Nord-Pas-de-Calais pendant 10 ans. Il vient tout juste d’en démissionner. À ce titre, il est par exemple allé bloquer Lille avec ses collègues en février 2013 pour protester contre l’écotaxe et le dumping social. Sur ce dernier sujet, il est intarissable puisque ce problème est pour lui, avec la crise, ce dont souffrent le plus actuellement les entreprises de transport françaises, et plus généralement de l’Europe de l’ouest. « J’ai dénoncé tous ceux qui utilisent le système pour employer des chauffeurs de l’Est dans l’émission Enquête exclusive sur M6 le 17 novembre » explique-t-il.
500 € par mois !
Pour lui, « la libéralisation du cabotage européen a tout foutu en l’air en facilitant l’embauche de chauffeurs des pays de l’Est. » Ceux-ci sont en effet plutôt attrayants, puisque payés 4 fois moins cher qu’un français, soit environ 500 euros par mois. « Et c’est encore pire que ça, dénonce-t-il, car ils sont payés au rendement. » Comprenez : au nombre de kilomètres parcourus, ce qui incite à rouler le plus longtemps possible… et est facteur de danger. « Je suis en train de monter un dossier pour donner au ministre, confie Pascal Debruyne, il y a dedans plus de 100 photos d’accidents. »
Pour lui, un certain nombre de ces chauffeurs de l’Est seraient souvent d’anciens agriculteurs pas ou peu formés à leur profession. Dans sa ligne de mire actuellement : une entreprise d’origine hongroise installée sur un parking privé des environs de Calais « qui fonctionne essentiellement avec des salariés hongrois… On va essayer de démontrer que c’est un siège social déguisé ! » Mais aussi de gros transporteurs français « qui détournent la loi et font venir des chauffeurs des pays de l’est en bus !… » En toute illégalité, là encore.
« Ça va mal »
Beaucoup seraient d’ailleurs aussi coupables d’évasion fiscale « car la plupart des camions sont immatriculés à l’étranger et ne payent donc plus certaines taxes comme la taxe à l’essieu ». Dégoûté, Pascal Debruyne voit l’avenir en noir pour les transporteurs français : « J’ai plein de copains dans toute la France qui sont en train de déposer le bilan, mais aussi en Belgique, en Italie...On voit bien que ça va mal, le parc de camions vieillit, tout le monde tire sur la corde… »

lavoixdunord.fr

C'est maintenant qu'il s'en aperçoit Question Question Depuis l'ouverture de l'UE à tous les pays de l'Est ce sont des centaines d'entreprises françaises qui ont été obligé de fermer boutique et ce sont des milliers de chauffeurs professionnels qui sont au chômage remplacés par une main d'œuvre moins chère et complètement sous qualifiée.

Les bulgares, les roumains etc ... arrivent en force et demain ce seront les moldaves, les croates, etc ... qui viendront à des prix encore plus bas et qui finiront par tuer définitivement le pavillon français.


_________________
http://routiersympa.forumactif.com/

http://defoulloir.forumactif.com/

http://www.photos-camions.com/
avatar
stephane
Routier régional

Nombre de messages : 442
Age : 49
Localisation : Knirits an der Knader
Date d'inscription : 13/04/2014

Re: Le transport routier nordiste est-il en train de mourir ? Le cri d’alarme d’un patron

Message par stephane le Dim 13 Avr - 17:47

En effet il ouvre les yeux un peut tard ça ne date pas d'aujourd'hui que les chauffeurs des pays de l'est sont venu nous remplacer.

Les boites de transports qui ferme sont hélas légion et ce n'est surement qu'un début.

    La date/heure actuelle est Dim 9 Déc - 20:51