Transport routier : un effectif de salariés en baisse

Partagez
avatar
Jean-pierre
Routier national

Nombre de messages : 897
Localisation : N 50.491371 E 5.856528
Date d'inscription : 13/02/2005

Transport routier : un effectif de salariés en baisse

Message par Jean-pierre le Mar 4 Mar - 19:18

Pour la première fois depuis 2008, le TRM a perdu des salariés en 2012, selon l'OPTL. Le recul est de 0,9% du fait de la baisse du nombre d'embauches et de la hausse simultanée de celui des départs.Share on favoritesShare on facebookShare on twitterShare on yahoomailShare on gmailShare on linkedinShare on viadeoShare on diggShare on deliciousShare on printShare on email
réagir Réagir
Comme chaque année, l’Observatoire prospectif des métiers et qualifications dans les transports et la logistique (OPTL) publie son rapport. Que faut-il retenir de l’emploi et de la formation des salariés en 2012 ?

Sans surprise, les défaillances d’entreprises ont augmenté (+9% à 3 909) et les créations d’établissements ont chuté (-12% à 3 398). Le transport routier de marchandises compte 40 672 sociétés et emploie 331 120 salariés, dont 313 551 conducteurs. Une population vieillissante qui affiche un âge moyen de 42 ans.


1 départ pour 0,5 recrutement

Contrairement à 2011, le TRM a détruit des emplois (-0,9%) du fait de l’effet simultané de la baisse du nombre d’embauches et de la hausse de celui des départs, indiquent les observateurs. Ce qui peut provoquer quelques tensions sur la main-d’œuvre, sachant que le secteur "marchandise" n’est pas trop mal loti comparé aux autres familles de la branche.

Il y aurait 1 départ pour 0,5 recrutement, selon le président de la Commission paritaire nationale de l’emploi et de la formation professionnelle, Maxime Dumont, même si "en cas de reprise d’activité, la tension est immédiate".


L'emploi des jeunes en souffrance

Si les recrutements ont reculé de 13%, ce ne sont pas les seniors que les RH ont rechigné à employer mais les jeunes ! Pour les métiers "conduite" et "direction", plus d’un recrutement sur cinq s’est porté sur des personnes d’au moins 50 ans. "On envisage effectivement la profession de chauffeur routier plutôt en seconde partie de carrière, constate Michel Chalot, vice-président du CPNE et transporteur. Les employeurs ont du mal à confier du matériel lourd et cher à des jeunes".

Le personnel est plus nombreux à claquer la porte en 2012, comparé à 2011. Pour quels motifs ? 

ICI

Pour quel motif Question Je peux en faire trois page de raison pour lesquelles les gens s'en vont en courant de ce métier qui ne vaut plus rien.

Des flics qui vous pourchasse dans tous les domaines, vitesse, surcharge, arrimage, limitations de vitesses idiotes interdictions de doubler débiles qui ne riment à rien.

Des usagés de la route de plus en plus incivils qui n'hésitent pas à doubler n'importe où ou griller des cédez le passage, à faire des queues de poissons dangereuse si on à la malheur de mettre un peu trop de temps pour doubler.

Des clients qui vous parlent comme à un chien ou il n'y a ni sanitaire ni parking pour attendre devant et ou c'est souvent très malcommode pour livrer ou charger.

Une législation européenne délirante ou l'on peut vous verbaliser durement pour une minute de dépassement de conduite, il faut quasiment être ingénieur pour s'y retrouver tellement cette législation est compliquée.

Des petits exploitants qui se prennent pour des petits chef alors que ce sont, dans la plupart des cas des gens qui ont été recalé dans les domaines ou ils espéraient aller, ceux-là sont les pires car en plus d'être incompétents dans la plus par des cas, n'assument même pas leurs c... et font porter le poids de leurs erreurs sur le dos des chauffeurs.

Enfin l'UE ayant laissé entrer toute la racaille du d'Europe de l'Est il n'y a quasiment plus rien d'intéressant à faire sur la route si ce n'est que du grand régional dans le meilleur des cas.

Pourquoi je ne me suis pas enfuis de ce métier Question Je regrette amèrement de ne pas l'avoir fait il y a quelques années ou j'aurais du foutre le camps de la boite ou j'étais et me trouver n'importe quel autre métier.

Maintenant je ne suis qu'à 34 mois de la retraite, enfin j'espère qu'ils ne vont pas prolonger, et le seul truc qui m'intéresse c'est de ne pas me faire de mal et le montant de ma paye à la fin du mois.

Je discute souvent avec d'autres chauffeurs de ma génération et je n'en trouve pas un qui se plaise dans son métier actuellement et tous ont envie soit de quitter la route soit d'arriver le plus vite possible à la retraite.

Si je devais donner un seul conseil aux jeunes qui veulent faire ce métier, faite n'importe quoi d'autres mais ne faite pas se métier, vus risquez votre vie pour moins de 9€ de l'heure et encore dans le meilleur des cas.


_________________
http://routiersympa.forumactif.com/

http://defoulloir.forumactif.com/

http://www.photos-camions.com/
avatar
stephane
Routier régional

Nombre de messages : 442
Age : 48
Localisation : Knirits an der Knader
Date d'inscription : 13/04/2014

Re: Transport routier : un effectif de salariés en baisse

Message par stephane le Dim 13 Avr - 17:40

C'est vrai que le métier n'a plus rien d'attrayant, perso seul là conduite d'un poids lourd me plait encore, pour le reste le métier est mort.



    La date/heure actuelle est Sam 26 Mai - 14:10